Accueil » Industrie » Ilea : un panneau de douche composite plein d’avenir

Ilea : un panneau de douche composite plein d’avenir


ASM commercialise depuis 2012 un concept de douche destiné à remplacer la baignoire, basé sur un panneau composite permettant un montage sans silicone, une étanchéité sûre et une adaptation au millimètre. Grâce à ce panneau, désormais assemblé en France sous la marque Ilea, ASM ambitionne un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros en 2018.

Didier Deroux, dirigeant d’Ilea.

La base du concept de douche d’ASM, adapté d’un brevet belge, est un panneau composite léger, constitué d’une plaque en acrylique coloré, d’une âme en mousse de polyuréthane rigide et d’une plaque d’aluminium. Ce panneau est découpable sur chantier, tout comme le receveur, fabriqué de la même manière, la pente étant obtenue par un procédé de thermoformage à froid. Le panneau est autoportant, permettant l’installation de la douche à distance des murs, par exemple pour ménager le passage des canalisations, éviter les percements en milieu amianté ou rattraper les faux aplombs. L’autre originalité du concept est le système d’étanchéité entre panneaux, jointoyés par une soudure effectuée à l’aide d’un outil spécialement développé et d’une languette en PVC intégrée dans un profilé.

La société ASM, créée en 2012 par Didier et Dorothée Deroux, a déjà vendu 14 000 douches sur ce concept. Fabriquées en Chine, elles ont été commercialisées, sans marque, par des spécialistes tels que Prestige Douche, Ideal Douche, Harmonie Douche…, et posées par des plombiers formés au produit. Désormais, l’assemblage des panneaux et des receveurs est réalisé à Guérande, en Loire-Atlantique, où plus d’un million d’euros seront investis d’ici 2017, dans un atelier qui offrira, à terme, une capacité de production annuelle de 8 000 douches et 10 000 receveurs, marqués Ilea Colors, marque déposée en 2015.

Car Didier Deroux croit très fort en son concept (breveté), qu’il va développer auprès des spécialistes, mais aussi du négoce, en France, en Europe, dans les pays du Golfe…, ainsi qu’aux USA, où il vient de signer un accord de commercialisation du receveur de douche. Le nombre de seniors augmente partout, les compétences techniques s’érodent (pose du carrelage, réalisation de l’étanchéité…), la rénovation des salles de bains amiantées est en cours…, et le concept est adapté au neuf, par exemple pour les logements étudiants, où il se substitue aux salles de bains préfabriquées difficiles à transporter…

Mais, selon Didier Deroux, le panneau est porteur d’avenir hors de la salle de bains aussi : si elles n’ont pas été dévoilées, de nouvelles pistes sont en cours de développement, qui doivent assurer l’objectif de 10 millions d’euros en 2018, dont 70 % à l’export.

Repères
Création de l’entreprise 2012.
Usine à Guérande et bureau de R&D à Roissy-en-Brie.
Chiffre d’affaires 2015 : 3 millions d’euros. Objectif 2018 : 10 millions d’euros.
11 salariés actuellement, 14 d’ici la fin 2016 et une trentaine d’ici trois ans.

Enregistrer

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Branchez-vous sur le fil d’infos des pros de la salle de bains

Branchez-vous sur le fil d’infos des pros de la salle de bains

Recevez la newsletter de Sdbpro.fr

abonnez-vous à notre newsletter

You have Successfully Subscribed!