Compusoft conception de salles de bain

SdbPro.fr, le fil d'info en continu des professionnels de la salle de bains.

Les éditos de Sdbpro.fr

16 juillet 2020
La petite musique qui monte…
C’est une petite musique encore douce – quoique grinçante –, reprise par des fabricants de toutes sortes, plus ou moins grands, connus et inscrits dans le paysage sanitaire français. Elle dit le manque croissant de visibilité des produits, la pression sur les prix, les marges qui se réduisent de manière inquiétante, la montée en puissance des MDD… « La prescription ne suffit plus, nous allons devoir ouvrir d’autres canaux de vente », confie un industriel fidèle au négoce. Entre Internet, dont les secousses n’ont pas fini de désorganiser le commerce de la salle de bains, et le coronavirus, qui est en train de remettre en cause même les plus grands salons professionnels européens – Grohe a annoncé qu’il n’exposerait pas à ISH 2021 –, les prochains mois promettent des bouleversements. Nous serons au rendez-vous. Bel été !

9 juillet 2020
Quels produits pour la salle d’expo ?
L
a salle d’expo, historiquement dédiée aux produits à valeur ajoutée et aux mises en scène de collections complètes, a évolué : elle n’est plus un outil destiné aux seuls installateurs et se positionne par rapport à la GSB ; elle présente une part grandissante de MDD, alors que l’offre des fabricants est pléthorique et que le cycle de vie des produits diminue ; elle doit composer avec Internet, vitrine universelle qui fait référence en termes de prix et n’a pas fini de surprendre ; et doit faire face à des consommateurs qui, devenus leurs propres prescripteurs, sont très bien informés, démarrant leur projet sur le web et achetant ici ou là, indifféremment… Et si, plus que les produits, le vrai sujet était les vendeurs ? « Nos concepteurs ont une vraie bibliothèque de produits dans la tête, nous dit un distributeur positionné sur le haut de gamme. Ils participent à la sélection des produits qu’ils vendent et restent libres de leurs propositions. »

25 juin 2020
Massification vs personnalisation
Sur le marché de la douche (voir notre enquête), les marques de distributeurs (MDD) avancent vite. L’inquiétude est palpable chez les industriels européens. « Le négoce et les MDD, c’est la GSB 20 % plus chère », assène l’un d’eux, qui n’oublie pas de compter la marge de l’artisan. La question est posée : quelle différence entre Sensea, la MDD de Leroy Merlin, et Alterna, celle de Cedeo ? Mêmes produits standardisés, mêmes niveaux de gamme…, massification oblige ! Et si les salles de bains personnalisées ne passaient plus par le négoce sanitaire-chauffage, mais par les indépendants et enseignes qui misent sur la différenciation et la valeur ajoutée ?

18 juin 2020
L’été pour se rattraper ?
Nos contacts sont unanimes : le marché est dynamique, le consommateur au rendez-vous, y compris dans les salles d’expo. Fabricants, distributeurs et installateurs projettent une activité positive en juin, juillet et septembre. Trois mois pour en rattraper deux ! Et après ? Pour l’automne, c’est encore la grande incertitude : retour du coronavirus, vagues de licenciements, crise économique… Nul n’ose encore se projeter. En attendant, positivons, d’autant que les chiffres 2019 de la salle de bains sont bons, comme l’indiquent ceux de l’Afisb dévoilés ici. Demain est un autre jour.

11 juin 2020
Pages de marques, marque-pages
Généralement, les pages de marques des sites d’e-commerce – pure player, GSB ou négoce – agglomèrent simplement les produits référencés. Mais elles ont tendance à s’étoffer. La présentation succinte devient une jolie histoire, à laquelle s’ajoutent, notamment sur Leroymerlin.fr, l’actualité de la marque, ses dernières innovations, une sélection de saison… Mise en page attrayante, photos d’ambiance… Ces vitrines dans la vitrine donnent de la visibilité aux marques et valorisent les sites qui les abritent, ainsi que leur propre MDD. Mais elles sont aussi pour eux une opportunité d’émerger sur Google lorsqu’un internaute tape le nom de la marque et ce sans passer par une annonce payante.

27 mai 2020
Repartira, repartira pas ?
Déconfinement rime avec soulagement en ce mois de mai. Après cette retraite contrainte, la reprise se fait plutôt dans la joie. De là à verser dans l’allégresse… Car il reste une question : le marché, dynamique avant, va-t-il redémarrer après ? Nous, nous parions que oui. Cloîtrés, les Français ont eu le loisir d’éprouver l’inconfort de leur bonne vieille salle de bains. Par la force des choses, ils ont moins dépensé et pour la plupart modifié sinon renoncé à leurs projets de vacances. Autre indice : Stylesdebain.fr, notre site grand public dédié à la salle de bains, a vu le nombre de ses visiteurs augmenter de 50 % par rapport à la même période l’année dernière. De bon augure !

13 mai 2020
Le déclic digital
La crise sanitaire devrait accélérer l’essor de l’e-commerce dans le négoce. Si le coronavirus a stoppé net les ventes dans les agences et showrooms – donc celles des fabricants fidèles à la distribution professionnelle –, celles-ci se sont prolongées sur Internet, du moins sur les sites bien achalandés, voire tous publics… Selon les spécialistes du retail, même le magasin va se transformer : dans la grande distribution alimentaire, en avance sur le sujet, il tend à s’inscrire au cœur de l’organisation des ventes digitalisées, grâce au ship-from-store par exemple, qui consiste à livrer celles-ci à partir des points de vente plutôt que d’une plateforme… Un autre impact du coronavirus.

6 mai 2020
Survivre après le déconfinement
C’est la reprise : les agences, showrooms, déchetteries… rouvrent, les lignes de production redémarrent dans les usines. Mais des questions restent en suspens. Les particuliers seront-ils prêts à laisser revenir les artisans chez eux ? Combien parmi ces artisans n’auront pas résisté à la crise ? Les distributeurs feront-ils pression sur les petits fabricants pour se rattraper ? Ces derniers redoutent déjà les frictions à venir au sujet des BFA, car les volumes de vente ne pourront être atteints cette année. Mais la solidarité, qui prévaut dans tout éco-système – la filière en étant un – suppose que chacun paye son écot à la crise. Comment pourrait-il en être autrement ?

Bette

masalledebain.com : le designer c'est vous

Jackon Jackoboard Aqua Reno

abonnez-vous à notre newsletter

Télécharger le magazine SdbPro 2020 spécial Ideobain

Presto securisation sanitaire

Pellet barres multifonctions

Vitra Sento Kids

Schulte renover parois de douche