Accueil » Marché » La salle de bains (encore) peu touchée par l’e-commerce selon Unibal
Bricolage et e-commerce salle de bains

La salle de bains (encore) peu touchée par l’e-commerce selon Unibal


Selon Unibal, la part de marché de l’e-commerce dans le secteur du bricolage est encore faible, estimée à 6 % de son chiffre d’affaires. Elle l’est encore plus pour le rayon salle de bains…

Que représente l’e-commerce dans le secteur du bricolage ? A cette question la FMB* a l’habitude de répondre qu’il pèse, pour chaque enseigne, l’équivalent du chiffre d’affaires de 1 à 2 magasins… Unibal* l’a estimé, pour l’année 2016, à 6 % du chiffre d’affaires du marché du bricolage, évalué cette année-là à 25,4 milliards d’€.

Mais cette part de marché varie notablement selon les rayons. Ainsi, elle s’élèverait à 10 % en outillage, à 17 % en jardin, à 12 % en décoration, à 6 % en électricité et à 9 % en chauffage. Mais elle n’atteindrait que de 1 % du chiffre d’affaires du rayon salle de bains, plomberie et cuisine…

Pourquoi la salle de bains est à la traîne sur Internet ? Unibal ne fournit pas de réponse à cette question, se contentant d’indiquer que « les ventes en ligne de sanitaire et robinetterie sont en pleine explosion. » Concernant le chauffage, le syndicat indique que cet univers va continuer à progresser, porté par la « forte présence des marques nationales » et par des achats qui se préparent longtemps à l’avance. L’outillage électroportatif « a été pionnier de la vente en ligne », avec une forte présence des marques nationales et une « comparaison facile des produits. »

En 2020, l’e-commerce en bricolage devrait concentrer, selon Unibal, 9,1 % de parts de marché, évoluant moins rapidement que les autres secteurs, « en raison de freins spécifiques au marché du Bricolage (complexité du projet, besoin de conseils et visualisation des solutions avant achat). » Projetée sur 2020, la part de marché de l’e-commerce de bricolage en salle de bains, plomberie et cuisine passerait à 9 %, contre 10 % pour l’électricité et l’outillage, 15 % pour la décoration et le chauffage, 20 % pour l’outillage et le jardin. La décoration bénéficie, elle, d’une « largeur d’offre extrême des sites Internet », laquelle serait « cruciale pour ces produits dont la clé d’entrée est l’esthétique. »

* FMB, Fédération des magasins de bricolage.
Unibal, Union nationale des Industriels du bricolage, du jardinage et de l’aménagement du logement.

Laisser une réponse

Branchez-vous sur le fil d’infos des pros de la salle de bains

Recevez la newsletter bimensuelle de Sdbpro.fr

Bravo ! Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter.