Accueil » Marché » La salle de bains (encore) peu touchée par l’e-commerce selon Unibal
Bricolage et e-commerce salle de bains

La salle de bains (encore) peu touchée par l’e-commerce selon Unibal


Selon Unibal, la part de marché de l’e-commerce dans le secteur du bricolage est encore faible, estimée à 6 % de son chiffre d’affaires. Elle l’est encore plus pour le rayon salle de bains…

Que représente l’e-commerce dans le secteur du bricolage ? A cette question la FMB* a l’habitude de répondre qu’il pèse, pour chaque enseigne, l’équivalent du chiffre d’affaires de 1 à 2 magasins… Unibal* l’a estimé, pour l’année 2016, à 6 % du chiffre d’affaires du marché du bricolage, évalué cette année-là à 25,4 milliards d’€.

Mais cette part de marché varie notablement selon les rayons. Ainsi, elle s’élèverait à 10 % en outillage, à 17 % en jardin, à 12 % en décoration, à 6 % en électricité et à 9 % en chauffage. Mais elle n’atteindrait que de 1 % du chiffre d’affaires du rayon salle de bains, plomberie et cuisine…

Pourquoi la salle de bains est à la traîne sur Internet ? Unibal ne fournit pas de réponse à cette question, se contentant d’indiquer que « les ventes en ligne de sanitaire et robinetterie sont en pleine explosion. » Concernant le chauffage, le syndicat indique que cet univers va continuer à progresser, porté par la « forte présence des marques nationales » et par des achats qui se préparent longtemps à l’avance. L’outillage électroportatif « a été pionnier de la vente en ligne », avec une forte présence des marques nationales et une « comparaison facile des produits. »

En 2020, l’e-commerce en bricolage devrait concentrer, selon Unibal, 9,1 % de parts de marché, évoluant moins rapidement que les autres secteurs, « en raison de freins spécifiques au marché du Bricolage (complexité du projet, besoin de conseils et visualisation des solutions avant achat). » Projetée sur 2020, la part de marché de l’e-commerce de bricolage en salle de bains, plomberie et cuisine passerait à 9 %, contre 10 % pour l’électricité et l’outillage, 15 % pour la décoration et le chauffage, 20 % pour l’outillage et le jardin. La décoration bénéficie, elle, d’une « largeur d’offre extrême des sites Internet », laquelle serait « cruciale pour ces produits dont la clé d’entrée est l’esthétique. »

* FMB, Fédération des magasins de bricolage.
Unibal, Union nationale des Industriels du bricolage, du jardinage et de l’aménagement du logement.

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Branchez-vous sur le fil d’infos des pros de la salle de bains

Branchez-vous sur le fil d’infos des pros de la salle de bains

Recevez la newsletter bimensuelle de Sdbpro.fr

abonnez-vous à notre newsletter

You have Successfully Subscribed!