Accueil » Industrie » Il n’y a pas que du haut de gamme chez Burgbad !
burgbad stratégie 2017

Il n’y a pas que du haut de gamme chez Burgbad !


En 2017, Burgbad clarifie son catalogue en le segmentant. Une manière de simplifier le travail des vendeurs en salle d’expo et de mettre en avant son offre d’entrée de gamme.

Si Burgbad a fait une belle progression dans le négoce en 2016, Brice Nastorg, son directeur commercial, estime que la marque peut se développer beaucoup plus : « Nous souffrons d’une offre très large et d’une image haut de gamme ». C’est pourquoi, afin de simplifier le travail des vendeurs en salle d’exposition, trois catalogues sont, cette année, mis à leur disposition : le premier, « For Me » réunit l’offre d’entrée de gamme, inscrite dans une fourchette de prix de 800 à 1 200 € (en 90 cm de large) et caractérisée par des délais de livraison réduits (1 à 3 semaines maxi) ; le deuxième, « Design Lines », propose les produits lookés, tel Coco et Crono, dont les prix varient de 1 000 à 3 000 € ; et le troisième, « Sana », met en avant les gammes sur mesure de meubles et de plans de toilette. Dans le tarif, chaque offre est facilement repérable visuellement, grâce à un code couleur. De plus, des « vendeurs muets », autrement dit des flyers, sont fournis au négoce, à déposer sur les meubles en exposition, pour les consommateurs.

Mais Burgbad veut également corriger son image. Fournisseur de Leroy Merlin avec des produits spécifiques, le fabricant n’est pas cantonné au segment haut de gamme du marché, comme on le croit souvent. Disposant d’une usine à Nogent-le-Roi, en France, d’où sortent 300 à 400 meubles par jour, il crée aujourd’hui des offres comptoir pour le négoce. « Nous avons beaucoup appris en travaillant avec la GSB, explique Brice Nastorg, que ce soit au niveau de la chaine logistique, de la productivité, de la personnalisation… » Enfin, la marque, qui vient de rénover son showroom parisien, entend développer son image de marque, via le digital.

Repères Burgbad
Groupe Eczacibasi (VitrA, Villeroy & Boch Carrelage…).
Chiffre d’affaires France : environ 20 millions (2016).
4 usines : 3 en Allemagne et une en France, à Nogent-le-Roi, qui emploie 100 personnes et produit 300 à 400 meubles par jour.

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Branchez-vous sur le fil d’infos des pros de la salle de bains

Branchez-vous sur le fil d’infos des pros de la salle de bains

Recevez la newsletter de Sdbpro.fr

abonnez-vous à notre newsletter

You have Successfully Subscribed!