Accueil » Industrie » Kramer sort de l’ombre et redevient une marque de robinetterie
Portrait de Tristan Rodriguez, directeur commercial Kramer

Kramer sort de l’ombre et redevient une marque de robinetterie


Après le rachat de Horus, Kramer, fabricant de robinetterie sous MDD, décide de redevenir une marque et de se déployer dans le négoce et la GSB. Le point avec Tristan Rodriguez, directeur commercial et marketing.

Présent chez Leroy Merlin et Bricoman depuis 2014 via la marque Teoreme, Kramer a désormais l’ambition de ne plus se cacher et de se développer dans la GSB et le négoce, non pas avec des produits en MDD, mais sous sa marque propre. « Nous nous positionnons comme une alternative à Grohe, avec des produits de qualité, bénéficiant de toutes les normes nécessaires » argumente Tristan Rodriguez, directeur commercial et marketing. La marque avait été mise en sommeil en 2009, quand l’entreprise a fait le choix de se consacrer à la MDD.

Déployer la marque sur le segment comptoir

C’est sur le segment comptoir que Kramer veut s’imposer en tant que marque, avec des produits différenciés par rapport à ceux de la GSB. « Notre ADN est professionnel ». De fait, Kramer, qui fabrique chaque année 550 000 robinetteries normées NF, ECAU… pour les MDD de plusieurs enseignes françaises de distribution, connaît très bien ce segment du marché. Et l’e-commerce ? Oui, mais sans les pure players qui, vu la course aux prix bas, est « un miroir aux alouettes ».

Ainsi, avec la MDD, Horus et la marque Kramer en cours de déploiement, le fabricant couvre l’ensemble du marché de la robinetterie, et peut grandir. Il s’appuie sur son savoir-faire, sur ses usines propres et celles du groupe WTS dont il détient des parts – Ottone & Meloda, Teorema… –, et sur sa connaissance des différents acteurs du marché dont il est déjà le fournisseur. Il profite également du sceau du Made in France (usine Kramer à Etain dans la Meuse et atelier Horus à Obernai dans le Bas-Rhin) et , auquel la distribution est devenue sensible.

Des équipes commerciales renforcées

Pour gagner ce nouveau challenge, Kramer renforce son équipe commerciale, qui est composée d’agents multicartes et de commerciaux intégrés. Tous sont désormais en charge des deux marques, Kramer et Horus, qui sont parfaitement complémentaires. En revanche, la marque se recentre sur son cœur de métier :  l’activité meuble sous la marque Kramer Design est arrêtée.

« 2019 est une année de transition et de mise en place », prévient Tristan Rodriguez. Différentes nouveautés sont prévues, y compris technologiques (douche connectée, par exemple). Déjà, l’identité visuelle de Horus a été revisitée, « pour mettre en lumière le raffinement à la française qui caractérise la marque », ainsi que son site Internet. Trois familles de produits composent l’offre Horus, positionnée sur le haut de gamme : Concept, qui regroupe les séries attractives de la marque, dont les prix sont compris entre 205 et 375 € HT ; Classique, qui réunit les collections typées rétro ; et Contemporaine, où les modèles design sont rassemblés.

La présence de Horus à Idéobain est envisagée, dans la partie Créateurs du salon.

Repères
Kramer, créée en 1981, a réalisé 15 millions d’€ de chiffre d’affaires en 2018 et vendu 550 000 robinetteries.
Horus, créée en 1980, a réalisé 5 millions d’€ de chiffre d’affaires en 2018 dont 50 % à l’export.
Kramer et Horus : environ 60 personnes.
Chiffre d’affaires Kramer WTS Group : 80 millions d’€ en 2018.

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Branchez-vous sur le fil d’infos des pros de la salle de bains

Branchez-vous sur le fil d’infos des pros de la salle de bains

Recevez la newsletter de Sdbpro.fr

abonnez-vous à notre newsletter

You have Successfully Subscribed!