Accueil » Evénements » La salle de bains au Cersaie 2018 : comme un éternel recommencement
Cersaie 2018 : WC aux couleurs vintages
Sur le stand Art Ceram, hommage aux couleurs des années 1950 à 1970…

La salle de bains au Cersaie 2018 : comme un éternel recommencement


Le Cersaie, qui a réuni 181 exposants dans les quatre halls réservés à la salle de bains (à comparer aux 452 exposants du secteur des revêtements carrelés), confirme nombre de tendances déjà esquissées lors du dernier salon du meuble de Milan : le renouveau de la céramique, l’omniprésence des matières, la fin de la douche invisible… Autant de contre-pieds à ce qui, hier, faisait l’air du temps…

 

A côté des meubles-vasques parallélépipédiques qui misent sur le rangement et se distinguent parfois avec des façades ou des plans affichant des motifs discrets (Artesi, Idea…) apparaissent des points d’eau de caractère, privilégiant l’aspect décoratif. Le meuble de toilette façon table de travail en fait partie, que l’on a pu découvrir ici et là (Bathco : photo, Antonio Bullo Workshop…). Plus « rangeant », le meuble-vasque typé années 1950 émerge, associant le bois clair à des façades bleues, vertes et jaunes (Gaïa). De même que le meuble aux angles arrondis, plutôt inspirés des années 1960 (Lebon Design). Toutefois, c’est le point d’eau console suspendu ou sur pied, mais toujours encadré par une structure métallique noire, qui est le plus présent. Il est doté d’une tablette inférieure accueillant ou non des boîtes de rangement (Acquabella, Opera).

Au-dessus du point d’eau, le miroir est surdimensionné quand il est unique. Mais souvent, ce sont plusieurs miroirs de différentes tailles qui surplombent la vasque. Tous sont plus travaillés, qu’ils soient biseautés, encadrés, accessoirisés, décorés…

La revanche de la céramique

La céramique nouvelle génération, aux bords affinés et aux angles (presque) droits, s’est généralisée. Du coup, les matériaux de synthèse, en particulier le solid surface, sont nettement moins visibles. Les vasques carrées et rectangulaires présentent des cuves aménagées, disposant parfois de plusieurs niveaux, avec une zone pour la robinetterie et une autre pour poser les objets de toilette (Colavene, Globo, Kerasan, Art Ceram…). Mais elles sont également accessoirisées, proposant une planche ou un mini-plateau coloré, qui est parfois en céramique.

Les céramistes italiens poursuivent leur travail sur les couleurs, offrant de nouvelles teintes plus franches ou, à l’inverse, très pastel, en tous cas éloignées des ocres, des bruns, des anthracites… inspirés de la nature. Ainsi, a-t-on vu du rouge (Flaminia), du violet, du vert fougère (Globo)… Plus mates et satinées que brillantes, ces couleurs habillent parfois aussi le meuble dans un ton sur ton très agréable à l’œil. Les finitions métallisées, or et argent notamment, parfois en métal véritable, sont également nombreuses (Catalano, Art Ceram…). De même que les décors imitant la pierre, le marbre, le terrazzo (photo : Globo)

Partout, les cuvettes W.-C. n’ont plus de bride. Globo se distingue en annonçant l’émaillage de l’intérieur du siphon, ce qui n’est pas le cas habituellement, pour une meilleure hygiène et une chasse plus efficace. Signalons la cuvette Révolution d’Esedra, hybride, car constituée de deux matériaux : la céramique au niveau du siphon et le solid surface pour la partie externe et l’abattant, les deux matériaux étant assemblés grâce à un joint spécifique.

Robinetteries : les mélanges de matières

On connaissait les poignées de robinetterie en béton (Ritmonio), en marbre (Cristina, Huber, Alpi…) ou guillochées. D’autres matériaux ou technique arrivent : le carbone (Tonino Lamborghini pour Paini), l’aluminium en impression 3D (Webert)…

Les douches affirment leur présence

Agha a représenté sa cabine sur laquelle est adossée une bibliothèque constituée des mêmes profilés que les parois, offrant un ensemble très meublant. En règle générale, les douches sont plus présentes, grâce au verre gris, fumé, opalescent, structuré, miroir, intégrant un tissu…, mais aussi aux profilés, qui deviennent plus épais et prennent des couleurs. Ils sont noirs, souvent, mais aussi bleus, beiges, oranges… (photo Samo). Après des années de transparence, au point de s’être rendue pratiquement invisible, la douche redevient un élément de la décoration de la salle de bains.

Ainsi, les tendances comme les modes sont un éternel recommencement.

A suivre…
Les points d’eau console ou façon bureau.Les éléments de rangement façon bibliothèque Les vasques permettant, au choix, une installation posée ou semi-encastrée.Les vasques en céramique décorée imitant la pierre, le marbre, le terrazzo… Les vasques bicolores, blanches à l’intérieur, émaillées à l’extérieur, y compris avec des finitions métalliques (or, cuivre, argent). Les parois de douche toute hauteur. Les panneaux muraux accessoirisés (étagères, miroirs, patères, casier…), accompagnant ou non un lavabo totem.

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Branchez-vous sur le fil d’infos des pros de la salle de bains

Branchez-vous sur le fil d’infos des pros de la salle de bains

Recevez la newsletter bimensuelle de Sdbpro.fr

abonnez-vous à notre newsletter

You have Successfully Subscribed!