Accueil » Industrie » Saniclean veut croître sur le créneau de l’hygiène corporelle
Saniclean veut croître sur le créneau de l'hygiène corporelle

Saniclean veut croître sur le créneau de l’hygiène corporelle


Saniclean commercialise depuis 2006 des abattants et WC lavants, des douchettes hygiéniques et des sèche-mains à air pulsé. Son ambition ? Occuper le créneau en devenir de l’hygiène corporelle.

Sur le marché prometteur des abattants et WC lavants, Saniclean fait partie des pionniers. Dès 2006, l’entreprise importe de Corée du Sud des modèles exclusifs, qui seront revendus en GSB à partir de 2008, chez Leroy Merlin notamment et, plus récemment, chez Lapeyre et dans le négoce sanitaire-chauffage. Par rapport aux fabricants que sont Toto et Geberit, et aux céramistes qui, eux aussi, importent des produits d’Asie, l’entreprise se distingue avec une offre importante d’abattants lavants, destinés à équiper le parc français de WC sur pieds. « Le problème, explique Charles Sevadjian, PDG de Saniclean, c’est que seulement 25 % des cuvettes vendues en France sont suspendues. » Or, imposer le bâti-support en plus du WC lavant renchérit la facture, qui devient dissuasive pour la majorité des Français. Alors que la plupart des marques actives sur ce secteur visent les CSP+ et au-delà, Saniclean s’attache à démocratiser le produit avec, dès 550 €, une offre d’abattants intégrant les principales fonctions recherchées sur ce type d’équipement.

L’hygiène corporelle : un marché en devenir
Charles Sevadjian en a fait le pari en rachetant Saniclean en 2013 : au-delà du WC et de l’abattant lavants, tout un marché est en train de naître, celui de l’hygiène corporelle. Ainsi, les douchettes hygiéniques raccordées sur l’alimentation en eau froide du WC en font partie. Apportant, pour le prix d’une robinetterie, une fonction bidet aux toilettes, elles sont destinées aux Français qui savent qu’être propre, ce n’est pas s’essuyer, mais privilégient l’hygiène au confort. Elles progressent de manière importante : l’entreprise en a vendu plus de 30 000 en 2015.

Au fait, qu’a représenté le marché du WC lavant en 2015 ? Charles Sevadjian l’évalue entre 12 000 et 13 000 pièces, comprenant abattants ET WC lavants, et en revendique plus de la moitié.

Repères
Saniclean : création 2003, rachat en 2013 par Charles et Christelle Sevadjian.
Showroom : 5 rue Gustave Eiffel à Mérignac (Gironde).
Chiffre d’affaires non communiqué (mais doublé depuis 2013).
7 personnes, dont force de vente 3 personnes.
SAV : l’entreprise garantit une réparation en 48 heures après la réception du produit défectueux et promet l’envoi d’un abattant de remplacement aux personnes pour lesquelles cette fonction est vitale, PMR en particulier.

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Branchez-vous sur le fil d’infos des pros de la salle de bains

Branchez-vous sur le fil d’infos des pros de la salle de bains

Recevez la newsletter de Sdbpro.fr

abonnez-vous à notre newsletter

You have Successfully Subscribed!