Accueil » Industrie » Jacob Delafon boosté par « l’élégance à la française »
Dans l'usine Jacob delafon de Belvoye

Jacob Delafon boosté par « l’élégance à la française »


Revivifié par son concept de l’élégance à la française lancé en 2014, Jacob Delafon investit dans ses usines jurassiennes de Damparis et de Champagnole.

Créé en 1928, ce monogramme, très actuel, ferait un magnifique logo.

En 2014, à l’occasion de son 125e anniversaire, Jacob Delafon s’est donné une nouvelle signature : « Là où commence l’élégance ». Il s’agit de l’élégance à la française, plus précisément de l’élégance à la parisienne, qui prend vie dans les salles de bains en général et dans celles de la marque en particulier. De ce concept ont découlé trois univers décoratifs parisiens – Atelier vintage, Classic modernity et Mechanic chic –, dans lesquels toutes les collections s’inscrivent désormais. Ce fil marketing est légitimé par l’histoire de Jacob Delafon, intimement liée à celle de la salle de bains en France. En 1895, son siège social était installé dans ses ateliers du 14 quai de la Rapée, à Paris. Rue de Paradis était également installé un magasin d’exposition, « dans un immense immeuble aménagé avec goût », où se trouvait « présentée la presque totalité de tous les appareils » du catalogue (de 1931). Nombre de ceux-ci était même en fonctionnement, permettant « aux visiteurs de pouvoir se rendre compte des conditions d’installations et de comparer entre eux les différents systèmes présentés. » Déjà.

L’élégance à la française a fait mouche, boostant la marque, y compris en interne. Après avoir engagé 20 millions d’€ dans ses usines entre 2009 et 2016, Jacob Delafon poursuit les investissements, notamment à Champagnole (mobilier de salle de bains) et à Belvoye, près de Damparis (usine de céramique sanitaire).

Vasques Vox, dans l'usine Jacob delafon de Belvoye

Les vasques Vox en cours de séchage.

Le site de Damparis, près de Dôle, est historique. C’est en effet en 1899 que Jacob, Delafon & Cie achète une usine hydraulique au lieu-dit Belvoye, « sur les bords du canal du Rhin au Rhône. » Par la suite, est-il écrit dans le catalogue daté de 1913, « cette importante usine adjoignit à la préparation de la pâte à porcelaine, la fabrication d’un produit analogue et même supérieur au fire clay sortant des usines anglaises et américaines qui, en peu de temps et sous le nom de Granit-Porcelaine (Marque déposée), acquit une réputation mondiale et prit une extension considérable pour la fabrication des baignoires, lavabos, éviers, etc. »

L’usine de Belvoye employait 200 personnes en 1913 et 500 en 1931. Elles sont 181 aujourd’hui, dont 136 à la production, qui fabriquent chaque année 175 000 à 200 000 pièces sanitaires moyen et haut de gamme, après avoir dépassé le million dans les années 1970. Cette usine, qui est l’une des plus petites du groupe Kohler, est caractérisée par son haut niveau de flexibilité, rendu possible par l’exceptionnelle polyvalence du personnel. Elle fabrique les pièces spéciales et les collections confort et haut de gamme de la marque Jacob Delafon, notamment les vasques et lavabos Nouvelle Vague, Rythmic, Vox, Odedon Up et Terrace, dont la forme en équerre, particulièrement délicate à fabriquer, engendre un taux de rebut supérieur à la moyenne (Terrace fait partie du top 3 des ventes de la marque). Récemment, dans un but d’amélioration de la productivité, l’usine a fait l’acquisition d’un four de cuisson, d’une ligne robotisée d’émaillage et d’une ligne de convoyage des produits,

L’usine de meubles de salle de bains de Champagnole a été acquise avec la marque Sanijura, rachetée par Kohler en 1993. Elle emploie 289 personnes. Les investissements, récents et à venir, ont pour vocation de flexibiliser la production, pour augmenter les possibilités de personnalisation des meubles et permettre l’utilisation de matériaux différents (aluminium par exemple), sans ajouter aux délais de fabrication. Une extension de 4 000 m² est en cours, qui portera la surface couverte totale à 21 000 m².

Repères
Création 1889, racheté par Kohler en 1986. Sanijura est acquis en 1993,
Usines à Champagnole (meuble de salle de bains), Belvoye-Dole (céramique) et Troyes (acrylique). Autre usine à Tanger, au Maroc.
Centre technique à Reims, spécialisé en robinetterie.
Belvoye : 74 000 m² couverts, chaînes de céramique, grès fin, vitreous china.
Usine Sanijura de Champagnole, créée en 1913, 21 000 m² couverts, 289 personnes.

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Branchez-vous sur le fil d’infos des pros de la salle de bains

Branchez-vous sur le fil d’infos des pros de la salle de bains

Recevez la newsletter bimensuelle de Sdbpro.fr

abonnez-vous à notre newsletter

You have Successfully Subscribed!