Accueil » Evénements » Milan 2018 : au point d’eau, variations autour des matières

Milan 2018 : au point d’eau, variations autour des matières


Les matières évoluent au point d’eau avec, en particulier, l’arrivée des panneaux « slim » en grès cérame, qui habillent de nombreuses façades de meuble-vasque. Mais l’on voit de plus en plus de solutions compactes, très accessoirisées.

Meuble de salle de bains Idea Group, Tendance Milan 2018 au point d'eauLes panneaux en grès cérame fin, qui mesurent couramment 150 x 300 cm et seulement quelques millimètres d’épaisseur, ne sont pas seulement appliqués sur les murs. Dans la salle de bains, ils permettent de réaliser des points d’eau totem que Fiandre, par exemple, commercialise désormais, prêts à poser. Mais ils habillent aussi les meubles-vasques. C’est le cas chez Artelinea, Idea Group (photo de droite), Inda, Novello, Stocco…, qui présentent des meubles dont les façades, voire les plans de toilette, sont en grès cérame, aspect marbre le plus souvent, mat ou brillant.

Meuble de salle de bains Skin de Artelinea, Tendance Milan 2018 au point d'eauD’autres matières sont utilisées pour rompre l’uniformité des sous-vasques. Le verre fumé en particulier (Casabath, Edoné, Antonio Lupi, Novello…), qui a l’avantage d’être assez peu transparent ; le bois également, mais en finition cannelée – chez Casabath, Arbi (photo ci-dessous, à droite), Idea Group…. Chez Artelinea, le papier peint, sélectionné dans le catalogue Wall&Decò, est inséré entre deux panneaux de verre et habille les façades des meubles +Skin (photo de gauche), mais aussi le mur sur lequel ils s’adossent, créant une ambiance très « salon ». Sinon, les jeux de pleins et de vides se généralisent, animant également les façades grâce à l’intégration de rangements ouverts plus ou moins volumineux.

Meuble de salle de bains blanc Arbi, Tendance Milan 2018 au point d'eau

 

En règle générale, les points d’eau sont de plus en plus accessoirisés, y compris les meubles-vasques. En version compacte, ils présentent un format totem, et embarquent parfois le miroir et la robinetterie, formant un ensemble monobloc (Alex Italia, Cielo, Edoné, Ex.t…). Les matériaux se mêlent et s’emmêlent, au point que l’on a parfois du mal à les différencier (Milldue…). Les doubles vasques se font rares, les grandes surfaces de plans étant privilégiées.

Vasque bicolore à poser de Valdama, Tendance Milan 2018 au point d'eauEn matière de vasques, nous en avons retenue deux. La première, signé Prospero Rasulo pour Valdama (photo de gauche), jouent sur la texture (proche du tadelakt) et les couleurs, l’une pour la vasque, l’autre pour le cache-bonde, surdimensionné. Les secondes, en acier, sont proposées par Alape (photo ci-dessous). Elles jouent également sur les finitions qui, profondes et brillantes, évoquent le verre ou à l’inverse très mates, suggèrent la céramique (la finesse en plus).

Dans la tendance…
Les points d’eau très larges et peu profonds, posés au sol. Les sous-vasques associant des rangements ouverts et fermés. Les façades structurées (cannelées, striées…). Le verre fumé foncé. L’accessoirisation du point d’eau. Les miroirs surdimensionnés. Les structures en métal laqué. Le point d’eau totem, monobloc ou pas. Les vastes plages de dépose.

 

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Branchez-vous sur le fil d’infos des pros de la salle de bains

Branchez-vous sur le fil d’infos des pros de la salle de bains

Recevez la newsletter bimensuelle de Sdbpro.fr

abonnez-vous à notre newsletter

You have Successfully Subscribed!