Accueil » Industrie » Pour Grohe, plus de technologie = plus d’opportunités
GROHE SPA F digital Deluxe Scribble

Pour Grohe, plus de technologie = plus d’opportunités


En augmentation de 15 % par an en moyenne depuis 2009, le chiffre d’affaires du groupe Grohe a atteint 1,45 milliard d’euros en 2013. Leader sur le marché français, Grohe est un industriel optimiste : les pays émergents, qui représentent la moitié de son chiffre d’affaires, s’urbanisent de plus en plus et le nombre de salle de bains augmente partout, y compris en Europe. De plus, l’usage de l’eau, de plus en plus précieuse, nécessite toujours plus de technologie : seuls les industriels les plus puissants (R&D) sont en mesure de répondre à cette demande. Enfin, la marque bénéficie d’une forte identité, grâce, notamment, au travail de Paul Flower, designer intégré depuis 2006, qui œuvre avec son équipe de quarante personnes.

29 % du chiffre d’affaires de Grohe concernent la robinetterie de salle de bains, 22 % l’hydrothérapie, 10 % la robinetterie de cuisine, 15 % les systèmes pro (bâti-supports, systèmes encastrés…) et 24 % Joyou. Joyou ? Ce fabricant chinois a été intégré au groupe en 2011 (et en détient 12,5 % des parts, le reste appartenant à Lixil Corporation et à la Banque de Développement du Japon). Disposant de 4000 points de vente en Chine, il va lui permettre de s’implanter plus rapidement dans le pays. Si la marque allemande affirme ne pas vendre en France de produits fabriqués par Joyou, en revanche, l’industriel chinois, fort de la caution Grohe, commence à s’implanter en Europe avec des produits en OEM ou ODM (Joyou.com).

Selon Marion Deridder, nouvelle directrice marketing de Grohe France, la robinetterie de cuisine, qui concentre déjà 10 % du chiffre d’affaires du groupe, est un axe important de développement, par l’intermédiaire de produits apportant des fonctionnalités. C’est déjà le cas d’EasyTouch, qui permet d’ouvrir et fermer le mitigeur par simple contact, et de Grohe Blue, capable de délivrer de l’eau filtrée, pétillante et fraîche. Et les W.-C. lavants ? Un premier modèle destiné aux enseignes de St Gobain Distribution Bâtiment vient d’être lancé, fabriqué en Europe. Mais Grohe étant désormais filiale de Lixil, l’offre pourrait bien s’étoffer rapidement et provenir du pays du soleil levant.

En 2014, Grohe a relancé sa démarche commerciale auprès des installateurs et des revendeurs. Il s’agit de tisser avec les nouvelles générations – qui n’ont que l’embarras du choix en matière de robinetterie de qualité – le même lien qu’avec les précédentes, inconditionnelles de la marque. La fidélisation se fait par l’intermédiaire des clubs Grohe Smart Experts et du site internet, où les installateurs peuvent, après s’être inscrits, flasher à l’aide de leur smartphone les QR codes apposés sur les emballages des produits achetés, qui leur feront gagner des points et des cadeaux. En quelques mois, 2000 installateurs ont joué le jeu ! Pour les revendeurs, des quizz mensuels sont proposés, façon e-learning, destinés à renforcer les connaissances sur les produits.

      •  Chiffre d’affaires groupe : 1,45 milliard d’€ (Ebitda 286 millions d’euros).
      • L’Allemagne représente 15 % du chiffre d’affaires.
      • Nombre d’employés : 9000.
      • 9 sites industriels Grohe : 3 sites en Allemagne : Lahr (hydro), Porta Westfalica (bâti-supports), Hemer (robinetterie) – 1 site au Portugal (thermostatique) – 2 sites en Thaïlande (robinetterie d’entrée de gamme) – 1 site au Canada (robinetterie marché Amérique du Nord) – 2 sites Joyou en Chine.

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Branchez-vous sur le fil d’infos des pros de la salle de bains

Branchez-vous sur le fil d’infos des pros de la salle de bains

Recevez la newsletter de Sdbpro.fr

abonnez-vous à notre newsletter

You have Successfully Subscribed!