Accueil » Distribution » Top 15, novembre 2018 : le grand retour de Castorama

Top 15, novembre 2018 : le grand retour de Castorama


Dans ce Top 15 daté de novembre 2018, Castorama.fr reprend du poil de la bête, faisant reculer pas mal de prétendants au premier rang, tandis que Hellocasa.fr apparaît pour la première fois. A lire également, une interview de VRDCI, qui produit chaque mois ce baromètre digital.

Baromètre digital réalisé le 5 novembre 2018

C’est en avril dernier qu’à la surprise générale Castorama.fr est apparu en deuxième position de cet audit, avec une pénétration de marché de près de 29 %, acquise au détriment de celle de Leroymerlin.fr. Las ! L’enseigne, qui réalise pourtant 17 % du chiffre d’affaires du bricolage (contre 34 % pour Leroy Merlin), n’a pas réussi à tenir son rang, renvoyée dans ses buts dès le mois suivant. Depuis, aucun site d’e-commerce ou de fabricants actif sur le secteur de la salle de bains n’a réussi à rogner des parts de marché SEO au leader du marché du bricolage.

Et voilà que Castorama.fr renouvelle sa performance du mois d’avril 2018 ! Mieux, il passe la barre des 30 % de pénétration de marché, au détriment de Leroymerlin.fr, mais aussi d’Espace-Aubade.fr, de Lapeyre.fr, de Manomano.fr et de Cdiscount.com. Comment ? En se réinstallant au premier rang de la première page de Google sur les mots-clés qui suscitent le plus de recherches sur Google, à savoir « Meuble (de) salle de bain », mais aussi en multipliant les premiers et deuxièmes rangs avec 44 mots-clés en novembre 2018 au lieu de 29 en octobre 2018. Dès le mois prochain, nous verrons si la position est solide…

En octobre 2018, nous signalions l’apparition de Travaux.com. Ce mois-ci, c’est la plate-forme Hellocasa.fr qui émerge. Preuve, s’il en fallait, que l’intermédiation travaille les mots-clés de l’univers de la salle de bains…

Bien comprendre ce Top 15

Ce baromètre digital suscite beaucoup de questions. C’est pourquoi nous avons invité Antoine Mussard (VRDCI), son créateur, à y répondre.

Sdbpro.fr – Comment est élaboré ce baromètre digital ?
Antoine Mussard – Pour un univers donné, nous collectons les mots-clés les plus utilisés et, via notre Intranet, nous récupérons les positions en première page de Google, jusqu’à la dixième. A partir de là, nous calculons la quantité de visites estimée par mois. Elle est fonction du nombre de fois où chaque mot-clé a fait l’objet d’une recherche sur Google, mais aussi de la position du site sur la première page du moteur de recherche, sachant que plus on s’éloigne de la première position, moins il y a d’internautes qui cliquent sur le lien. Ces deux dernières données sont fournies par Google et permettent, au final, de savoir quels sont les sites qui comptabilisent le plus de visites. Sachant que ces visites sont uniquement celles obtenues grâce aux mots-clés.

Avoir du trafic sur son site n’est donc pas suffisant pour apparaître dans ce baromètre ?
Antoine Mussard – Exactement. Si un internaute tape le nom d’une marque, d’une enseigne ou d’un site, il participe au trafic de celui-ci, mais il n’est pas pris en compte dans le baromètre puisqu’il n’a pas tapé un mot-clé. Cet internaute sait déjà où il va et ce qu’il veut. Il peut être un client de la marque, un salarié…, mais il n’est pas un prospect. Nos baromètres digitaux sont un indicateur du potentiel d’acquisition des prospects sur un secteur d’activité donné. C’est aussi une image de la qualité du travail de SEO – référencement naturel – effectué sur les sites.

Comment peut-on apparaître dans ce Top 15 ?
Antoine Mussard – En améliorant le SEO de son site, notamment sur les mots-clés dits de longue traîne… Ceux-ci suscitent moins de recherches de la part des internautes, mais comme ils sont très nombreux, ils finissent par compter. Pour les mots-clés les plus tapés, ainsi que pour les back-links (liens qui pointent vers le site), il faut passer par les services d’un spécialiste comme nous. Tant que personne ne parle d’un site, il ne peut progresser. C’est pourquoi les back-links sont très importants. J’invite vos lecteurs à se rendre à l’une des formations express que nous organisons périodiquement dans nos bureaux, à Paris. A cette occasion, nous réaliserons un audit dédié à leur site, qui leur permettra de faire un premier travail efficace sur les mots-clés de longue traîne.

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Branchez-vous sur le fil d’infos des pros de la salle de bains

Branchez-vous sur le fil d’infos des pros de la salle de bains

Recevez la newsletter bimensuelle de Sdbpro.fr

abonnez-vous à notre newsletter

You have Successfully Subscribed!