Accueil » Marché » Bricolage 2018 : le rayon salle de bains recule de -1 %
Courbe d'évolution du CA du marché du bricolage

Bricolage 2018 : le rayon salle de bains recule de -1 %


Si le marché du bricolage progresse très légèrement en 2018 par rapport à 2017, semblant être arrivé à maturité, le rayon salle de bains, lui, continue de reculer, tiré vers le bas par le mobilier et la robinetterie.

En 2018, selon Inoha* et la FMB*, le marché du bricolage s’en est bien sorti, en croissance de +0,4 % par rapport à 2017année déjà positive –, atteignant les 26 milliards d’€. Il fait mieux que l’électroménager (-0,4 %) et le meuble (-2,7 %). Le volume des transactions immobilières – gros réservoir de projets et de travaux – s’est maintenu au cours de l’année, soutenant l’activité. Ce qui n’est pas le cas des mises en chantier, en retrait de -7 %, et du moral des consommateurs, qui s’est dégradé tout au long de l’année 2018. La fréquentation des commerces a également reculé, de -6,7 % en 2018 contre -2,5 % en 2017 (selon l’observatoire Procos/Stackr), mais les gilets jaunes ne sont pas seuls en cause, l’e-commerce a sa part.

Le négoce tire le marché du bricolage. Si la GSB réalise plus des trois quarts du marché en valeur – 76 % et 19 806 millions d’€, en recul de -0,3% par rapport à 2017 –, elle cède du terrain à l’e-commerce, dont la part de marché passe de 3 % en 2017 à 4 % en 2018 (pure players uniquement, 1 008 millions d’€, soit +18 % par rapport à 2017). Toutefois, celui-ci grandit moins vite qu’en 2017, où la hausse par rapport à 2016 était de +20 %. Les ventes en ligne de la GSB augmentent également, sans dépasser 3-4 % de son chiffre d’affaires (la dimension projet du bricolage implique des visites en magasin). Le négoce, lui, est stable en termes de part de marché, évaluée à 15 %, mais voit son chiffre d’affaires 2018, établi à 3 907 millions d’€, augmenter de +1 %. En revanche, celui de la GSA recule de -1,9 % (547 millions d’€) et celui des Traditionnels aussi, de -2 % (728 millions d’€).

La salle de bains/cuisine/plomberie représente 13 % du chiffre d’affaires du bricolage, soit 3 380 millions d’€ TTC. La part réalisée par la GSB (soit 76 % du marché du bricolage) s’élève à 1 555 millions d’€, dont 46 % pour la salle de bains seule, soit 543 millions d’€ TTC.

Deux produits cartonnent au rayon salle de bains. Il s’agit des vasques, dont les ventes ont connu une progression à deux chiffres en 2018 par rapport à 2017 (et déjà en 2017 par rapport à 2016), en volume comme en valeur. Les miroirs connectés séduisent aussi les consommateurs en 2018, comme c’était déjà le cas en 2017, avec une progression de +10 % en valeur (+ 7 % sur 4 ans). Les receveurs de douche sont en très légère croissance. Mais les performances de ces trois familles de produits n’ont pas permis d’inverser la tendance négative du rayon salle de bains. Car la robinetterie, qui réalise la plus grosse part de son chiffre d’affaires, ainsi que le mobilier, l’autre famille qui pèse dans le rayon, ont reculé.

En GSB, les ventes de multicouche ont augmenté de +15 % en 2018 par rapport à 2017, et de +7 % sur les quatre dernières années. Le rayon peinture est plombé par les peintures décoratives, donc couleurs et à effets, tandis que celui des revêtements est porté par les sols souples (à poser sans colle, dont les ventes sont en très forte chute). Ceci expliquant cela, le carrelage recule de -3 % (le temps de pose guide les choix, nous dit-on). Globalement, les rayons déco sont en baisse, la rénovation étant privilégié par les consommateurs, qui ont l’esprit plutôt pratique en ce moment.

Les surfaces commerciales des GSB sont restées stables, après avoir régressé de 104 000 m² en 2017. Leroy Merlin demeure largement leader, avec 36 % de parts de marché, auxquelles s’ajoutent les 4 % de Weldom et les 3 % de Bricoman (l’enseigne restant rattachée à la GSB, pas au négoce). Castorama cède du terrain, ne pesant plus que 15 % du marché du bricolage et Brico Dépôt 14 %, contre respectivement 17 % et 14 % en 2017.

Le marché du bricolage est arrivé à maturité. Ce qui explique la porosité entre les différents réseaux : « tout le monde regarde chez le voisin ».

*Inoha, ex-Unibal, représente « Les industriels du nouvel habitat ».
*FMB, Fédération des magasins de bricolage et de l’aménagement de la maison.

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Branchez-vous sur le fil d’infos des pros de la salle de bains

Branchez-vous sur le fil d’infos des pros de la salle de bains

Recevez la newsletter de Sdbpro.fr

abonnez-vous à notre newsletter

You have Successfully Subscribed!