Accueil » Installation » Réaliser une douche à l’aide d’un système prêt à carreler
Réaliser une douche à l'aide d'un système prêt à carreler

Réaliser une douche à l’aide d’un système prêt à carreler


De plus en plus utilisés, les systèmes prêts à carreler permettent de réaliser vite et bien des douches à l’italienne, de plain-pied ou non. Ils sont pratiques et efficaces, à condition de respecter quelques règles, rappelées ici.

Lorsque le receveur est encastré, il convient de le choisir plus grand que la réservation, d’au moins 10 mm par côté.

Les receveurs prêts à carreler sont posés par double encollage, avec beurrage sur la sous-face et application de la colle au peigne (4 ou 6) sur le support.

Attention : pour éviter que la bonde du receveur ne s’affaisse, il convient de la sceller en plein, autrement dit de l’emprisonner dans le mortier. C’est d’autant plus nécessaire que les utilisateurs ont tendance, pendant la douche, à se positionner sur cette bonde.

 Si le receveur est équipé d’un caniveau et la paroi de douche installée côté pente, il faut prévoir des profilés de compensation. Sinon, la paroi suit la pente !

Wedi_Receveur_pret_carreler_Primo_montageLes bandes d’armature destinées à assurer l’étanchéité aux liaisons mur/receveur, receveur/sol… sont marouflées dans de la colle flex appliquée au peigne de 4. Le recouvrement entre deux bandes doit être d’au moins 6 millimètres.

Attention au débit de la bonde en présence d’un ciel de pluie : il doit être supérieur à 50 litres/min. Assurez une bonne évacuation en raccordant systématiquement en Ø 50.

 L’étanchéité des murs de la douche, toujours nécessaire, est réalisée à l’aide d’un spec (système de protection à l’eau sous carrelage), d’un sel (système d’étanchéité liquide), d’une natte d’étanchéité (sepi) ou de panneaux prêts à carreler d’épaisseur réduite. Les panneaux sont collés à la colle flex, appliquée à l’aide d’un peigne de 4 ou 6. Sur un ancien carrelage, un lessivage préalable s’impose, puis un grattage au papier de verre n°40. Griffez également le carrelage à la disqueuse. Mais il y a plus simple et rapide : l’application d’un primaire adapté. Sur un support abîmé, par exemple un mur qui a pris l’eau, il faut prévoir une fixation mécanique supplémentaire, avec des chevilles à frapper.

Pour réaliser l’étanchéité entre panneaux, les bandes d’armatures ne sont pas forcément obligatoires : ainsi, Wedi préconise l’utilisation de sa colle polymère Wedi 610, qui assure le collage étanche des jonctions murales, mais aussi de sol.

Si le format des carreaux est inférieur à 5 x 5 cm, il est nécessaire de les coller et jointoyer à l’époxy qui, par ailleurs, assure la propreté des joints dans le temps (Litocol, VPI Platinium…). Et gare au poinçonnement : pas de tabouret dans la douche, qui pourrait provoquer le décollement du revêtement.

Dans la grille du caniveau, le carrelage est collé à l’aide de colle polymère pour carrelage.

Attention au matériau du siphon : s’il est en polyéthylène, comme c’est le cas chez certains fabricants allemands, le raccordement à l’évacuation en PVC pose problème : le collage n’est pas fiable, tandis que le raccordement par manchette à joint et le manchonnage mécanique ne sont pas admis par le DTU. Les détails sont ici.

Photos : Ouverture : receveur Panodur de Lazer. Ci-dessus : étapes de montage des receveurs Primo de Wedi.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Branchez-vous sur le fil d’infos des pros de la salle de bains

Branchez-vous sur le fil d’infos des pros de la salle de bains

Recevez la newsletter de Sdbpro.fr

abonnez-vous à notre newsletter

You have Successfully Subscribed!