Accueil » Distribution » Résultats médiocres pour Kingfisher, notamment en France

Résultats médiocres pour Kingfisher, notamment en France


Kingfisher vient de publier ses résultats du deuxième trimestre 2017, qui laissent apparaître, à périmètre équivalent et hors effets de change, un nouveau recul des ventes en France.

Après un premier (février à avril) médiocre – chiffre d’affaires en baisse de -5,5 % (-4,3 % pour Castorama et -6,8 % pour Brico Dépôt) – Kingfisher annonce un deuxième trimestre (mai à juillet) à nouveau dans le rouge. Les ventes totales de la filiale française sont en effet en recul, de -3,8 %, dont -2,8 % pour Castorama et -5,1 % pour Brico Dépôt. Dans le même temps, le marché du bricolage aurait, selon les données de la Banque de France, citée par le groupe, progressé de +0,4 %. Au premier janvier 2017, Castorama comptait 102 magasins et Brico Dépôt 119.

L’activité au Royaume-Uni ne compense pas : seule l’enseigne discount Screwfix affiche des résultats positifs, en hausse de +10,8 %, tandis que B&Q, enseigne grand public, recule de -1 %. En Russie, les chiffres sont également en baisse (de -10,1 %), ainsi qu’en Espagne (-4,8 %). En revanche, les ventes sont en hausse sur le marché polonais, de +4 %.

Le recul du chiffre d’affaires du groupe, de -1,9 % à taux de change constant et à périmètre comparable, est passager, est-il expliqué dans le communiqué de presse, lié à la mise en place du plan Kingfisher One, qui doit engendrer une hausse du bénéfice annuel du groupe de 500 millions de livres, une fois arrivé à son terme en 2020.

Laisser une réponse

Branchez-vous sur le fil d’infos des pros de la salle de bains

Recevez la newsletter bimensuelle de Sdbpro.fr

Bravo ! Vous êtes maintenant inscrit à notre newsletter.