Accueil » 00-dossier » Bricolage 2014 : enseignes, concurrence et concentration

Bricolage 2014 : un marché pratiquement étal


Les enseignes : concurrence et concentration

Sur le marché du bricolage, la concentration se reflète dans le poids des enseignes : trois seulement affichent une part de marché de plus de 10 % : Leroy Merlin avec 24 %, Castorama avec 14 % et Brico Dépôt avec 11 %. Deux enseignes se détachent encore avec chacune 8 % : Bricomarché et Mr Bricolage. Toutes les autres évoluent entre 3 % et 1 %. En conséquence, le marché du bricolage est nettement dominé par deux groupes : Adeo (Leroy Merlin, Weldom et Bricoman), avec un chiffre d’affaires de 7,3 milliards d’€ et 38 % de parts de marché, et Kingfischer, avec un chiffre d’affaires de 6,3 milliards d’€ et 33 % de parts de marché. Ces deux groupes concentrent 71 % du marché. La couverture atteint 91 % si l’on ajoute les groupes Bricomarché et Mr Bricolage. Le reste se partage à parts égales entre Bricorama, BAO, Brico Leclerc et Cofaq.

La concentration se remarque également à propos des surfaces, puisque 50 % du chiffre d’affaires global sont réalisés par seulement 34 % des surfaces (magasins de plus de 10 000 m²), alors que 47 % des surfaces (magasins de plus de 2 800 m²) ne réalisent que 20 % du chiffre d’affaires global.

Cette concentration place la distribution en position de force face à des fournisseurs multiples et plutôt dispersés. De plus, l’appréciation de 25 % du dollar face à l’euro va diminuer les marges de nombreux fournisseurs, lesquels devront négocier des augmentations de prix avec des distributeurs en position dominante. La direction d’Unibal précise à ce sujet que 73 % de ses entreprises adhérentes sont concernées par l’évolution de la parité euro/dollar et que 89 % d’entre elles n’ont pu répercuter cette hausse lors des négociations de début d’année ; de ce fait, 80 % se trouvent en réelle difficulté.

Depuis 2007, le groupe Adeo a gagné 4 points de parts de marché. La holding de tête de Leroy Merlin déclare avoir réalisé en 2014 une performance avec un chiffre d’affaires de 17 milliards d’€ pour un résultat opérationnel de 1 milliard d’€. La plus rentable des enseignes du groupe Mulliez va multiplier par quatre ses investissements avec l’objectif de devenir leader mondial dans sa catégorie en 2025 avec un chiffre d’affaires de 60 milliards d’€.
<< Précédent Suivant >>

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Branchez-vous sur le fil d’infos des pros de la salle de bains

Branchez-vous sur le fil d’infos des pros de la salle de bains

Recevez la newsletter de Sdbpro.fr

abonnez-vous à notre newsletter

You have Successfully Subscribed!