Accueil » Marché » Bricolage 2014 : un marché pratiquement étale

Bricolage 2014 : un marché pratiquement étale


Selon Unibal, qui regroupe les industriels du bricolage, du jardinage et de l’aménagement du logement – soit 235 adhérents et 1 700 entreprises –, en 2014, le marché français du bricolage a représenté un chiffre d’affaires global de 24,8 milliards d’€, en légère progression par rapport à 2013.

0,8 % : la progression du marché du bricolage est limitée. Depuis dix ans, la modestie de la croissance donne une impression de maturité. La question se pose donc : existe-t-il encore un potentiel ? La réponse est oui, pour deux raisons. La première raison réside dans la notion, essentielle, de projet. Car l’évolution est assurée par la propre vie des consommateurs, laquelle représente un réservoir de projets. La seconde raison est liée à la confiance dans l’avenir de ces consommateurs. Elle est loin d’être restaurée, mais elle joue un rôle clé dans la notion de projet, et déclenche des arbitrages dont certains peuvent être positifs. Or, le parc actuel de logements, estimé à 33,9 millions d’unités, offre des perspectives encourageantes de rénovation et de réhabilitation.

La vigueur des marchés de l’immobilier est un élément important pour le marché du bricolage. Depuis 2011, nous assistons à un recul important des mises en chantier et des permis de construire, particulièrement accentué en ce qui concerne la maison individuelle, productrice d’activités de bricolage. Toutefois, si les ventes de maisons hors promoteurs ont chuté de 47,5 % en 13 ans, le parc de logements est encore composé à 56 % de maisons individuelles. En 2014, les promoteurs immobiliers ont enregistré 76 580 ventes au détail, soit 3 % de plus qu’en 2013. Alors que le stock de logements neufs est quasi nul, les promoteurs attendent une année 2015 en progression. Dans l’immobilier ancien, les transactions se maintiennent autour de 700 000 unités. Essentiel du fait des déménagements et rénovations, l’ancien a certes perdu 150 000 transactions annuelles par rapport à 2007, mais semble avoir atteint son étiage.

Suivant >>

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Branchez-vous sur le fil d’infos des pros de la salle de bains

Branchez-vous sur le fil d’infos des pros de la salle de bains

Recevez la newsletter de Sdbpro.fr

abonnez-vous à notre newsletter

You have Successfully Subscribed!