Accueil » Marché » En 2017, le meuble de salle de bains recule encore selon l’Ipea

En 2017, le meuble de salle de bains recule encore selon l’Ipea


Le marché français du meuble de salle de bains recule de -1,6 % en 2017 par rapport à 2016. C’est du moins ce qu’indique la dernière étude de marché de l’Ipea, contredite par la tendance observée chez les spécialistes de la salle de bains.

graphique de l'évolution du marché du meuble de salle de bains jusqu'en 2017

Avec un chiffre d’affaires en hausse de +4 %, la cuisine tire le marché français du meuble, faisant mieux que la literie (+3 %), les canapés, fauteuils et banquettes (+2,3 %), le meuble de jardin (+2 %) et le meuble meublant (0,1 %). Quant au meuble de salle de bains, qui ne représente que 2,5 % du chiffre d’affaires global du secteur, il recule notablement, de -1,6 % en valeur selon l’Ipea*. « Le segment n’arrive pas redémarrer », explique l’Institut, plombé par les volumes à bas prix réalisés dans la GSB et « par les plombiers-sanitaristes qui ont encore une fois privilégié les ventes de systèmes de chauffage en 2017. » Autrement dit, dans la grande distribution, qui fait les volumes, les prix continuent de baisser, et dans le circuit professionnel, qui fait la valeur, la salle de bains est délaissée par les installateurs.

Vraiment ? Certes, le secteur du génie climatique annonce, via Uniclima*, de bons résultats en 2017 : la construction neuve, repartie depuis 2015-2016, a enfin impacté le chauffage. Et pourquoi pas la salle de bains ? Si l’on en croit les industriels du sanitaire, non seulement le marché de la salle de bains est en croissance en 2017, mais le meuble qui l’équipe l’est tout autant.

Ainsi, cette année comme l’année dernière, les deux études de marché sont en contradiction (les chiffres 2017 de l’Afisb seront dévoilés le 30 mai 2018) : déjà, en 2016, tandis que l’Ipea annonçait une baisse du marché du meuble de la salle de bains de -0,4 % par rapport à 2015 – dans un marché global estimé à 240 millions d’€ TTC – , l’Afisb se réjouissait d’une hausse de +1,3 % – dans un marché global estimé à 273,4 millions d’€ HT en valeur…

A quel saint se vouer ? Aux chiffres, en baisse, de l’Ipea ou à ceux, en hausse, de l’Afisb (fournis par Développement Construction depuis plus de 10 ans) ? Plutôt que de tenter de répondre à cette question, nous en posons une autre : ces deux acteurs, chacun spécialiste dans sa matière – le meuble pour l’Ipea, la salle de bains pour l’Afisb – échangent-ils et confrontent-ils leurs données ? Est-ce qu’ils se parlent simplement ? On peut en douter…

*Ipea, Institut de prospective et d’études de l’Ameublement.
Afisb, Association française des industries de la salle de bains.
Uniclima, Syndicat des industries thermiques, aérauliques et frigorifiques.

Le marché 2017 du meuble selon l’Ipea
Chiffre d’affaires estimé à 9,76 milliards d’€ TTC en 2017 (proches des 9,84 milliards de 2010, année historique).
La salle de bains, qui représente 2,5 % du chiffre d’affaires du marché du meuble, est en recul de -1,6 % en 2017, avec un chiffre d’affaires évalués à 240 millions d’€ TTC.

Laisser une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Branchez-vous sur le fil d’infos des pros de la salle de bains

Branchez-vous sur le fil d’infos des pros de la salle de bains

Recevez la newsletter bimensuelle de Sdbpro.fr

abonnez-vous à notre newsletter

You have Successfully Subscribed!